Abus: s’asseoir et pleurer? Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Ainsi, même dans ce havre, ce haut lieu de spiritualité qu’est Hauterive (FR), des abus ont été commis. Ainsi, plusieurs de nos évêques font l’objet d’enquêtes, soupçonnés d’avoir dissimulé des abus. Qui ont bel et bien existé en Suisse, ainsi que nous le confirme un rapport sans surprise qui qualifie les 1002 cas recensés en cinquante ans de pointe de l’iceberg. Il y a de quoi désespérer au terme d’une semaine chargée, comme à chaque nouvelle révélation. On se demande quand tout cela s’arrêtera, et on sait bien que cela ne s’arrêtera pas: le passé n’a pas fini de dévoiler ses blessures et l’avenir n’en sera pas exempté.

    Alors que faire? S’asseoir et pleurer? Oui, s’il s’agit de faire preuve d’empathie avec les victimes, de prendre un temps pour les écouter – ce qui n’a pas ou trop peu été fait – et de les porter dans notre prière. Non, s’il s’agit de s’apitoyer sur la splendeur ternie de l’Eglise et de se recroqueviller sur soi en laissant toute espérance.

    La vérité recherchée est un vecteur du message du Christ.

    Des hommes (surtout) ont fauté – c’est un verbe plus lourd qu’il n’y paraît – et l’institution a failli. Ces hommes doivent être sanctionnés et accompagnés, l’institution doit être réformée. Rien de cela n’est aisé, mais rien ne peut en dispenser l’Eglise dont chaque organisme, chaque membre disposant d’une quelconque autorité, même infime, est appelé à un profond et urgent examen de conscience. Avec discernement et une volonté réelle de combattre un mal sournois qui ne doit plus jamais pouvoir se dissimuler: aucune mesure de prévention, aucun changement structurel ne parviendra à éliminer complètement les abus, mais la vérité doit toujours triompher.

    Car la vérité recherchée, comme la charité témoignée, est un vecteur du message du Christ. Et c’est bien lui, l’Eglise; pas les abus qui, hélas, le mènent aux oubliettes en étouant au passage le témoignage des innombrables prêtres, religieux et laïcs qui suivent ses pas. Pour aller de l’avant, il ne faut rien oublier du passé et du présent, tous deux douloureux. Et surtout pas ceux qui, au milieu des troubles, continuent de marcher avec l’Eglise et le monde à la suite du Ressuscité. 

    Articles en relation


    Abus en Eglise: suite et pas fin

    L’évêché de Sion n’a pas toujours réservé un accueil très chrétien aux victimes d’abus. C’est ce qui ressort d’un audit mené par un cabinet indépendant à la demande de l’évêque. Dont la disponibilité et l’écoute sont louées. Reste que les responsables peuvent, et veulent, mieux faire.


    Sur scène pour lutter contre les abus

    Ce n’est pas pour casser du curé ni pour s’emparer d’un sujet à la mode que Jean Chollet met en scène Mon père je vous pardonne, basé sur le témoignage de Daniel Pittet, violé par un prêtre lorsqu’il était enfant. Mais pour que cela ne se reproduise pas. A voir au Bateau-Lune à Cheseaux-sur-Lausanne.


    Le monde réformé touché par les abus

    Alors que l’Eglise évangélique en Allemagne vient d’évaluer à 9355 le nombre de victimes d’abus en son sein depuis 1946, l’Eglise évangélique réformée de Suisse a annoncé le 28 janvier le lancement prochain d’une étude. Car elle n’est pas préservée.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    L’adieu au rêve

    16-07-2024

    L’adieu au rêve

    Un jeune amateur de sport à la fin des années 1990 en Valais pouvait tout imaginer. Un feu d’artifice au-dessus de Valère et de Tourbillon plus imposant que celui du...

    Les oubliés des Jeux

    16-07-2024

    Les oubliés des Jeux

    Les perturbations politiques l’ont fait un peu oublier, mais Paris accueille dans quelques jours les Jeux olympiques d’été. Apparemment peu enthousiaste, la population redoute le chaos, quand d’aucuns parlent déjà...

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    16-07-2024

    Dans nos campagnes (3/7): Le damasson, pépite à transformer

    Le Valais a l’abricotine et Zoug le kirsch; le Jura a la damassine. Protégée par une AOP, cette eau-de-vie montre que le produit transformé compte parfois plus que le fruit...

    Maison de quartier aux Grottes

    16-07-2024

    Maison de quartier aux Grottes

    Depuis 28 ans, l’équipe de l’association de quartier Pré en bulle, à Genève, déploie toute sa créativité pour renforcer les liens sociaux et amener les habitants à se rencontrer. Des...

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    16-07-2024

    150 d’impressionnisme: Louise Breslau

    Ayant grandi à Zurich avant de faire carrière à Paris, Louise Catherine Breslau (1856-1927) peut être considérée comme l’artiste impressionniste suisse la plus fameuse. Au MCBA de Lausanne, on admire...

    Saint-Loup soigne sa mue

    16-07-2024

    Saint-Loup soigne sa mue

    Santé et spiritualité ont fait la réputation du plateau situé sur les hauts de Pompaples. Pour ne pas la perdre, la communauté religieuse qui s’y est installée en 1852 doit...

    Synode: déceptions à prévoir

    16-07-2024

    Synode: déceptions à prévoir

    La dernière étape du chemin synodal lancé par François ne répondra pas aux attentes de certains milieux. L’Instrumentum laboris qui servira de base de travail aux discussions de cet automne...

    TV: Quand le sport fait mal

    16-07-2024

    TV: Quand le sport fait mal

    Abus physiques, psychologiques, émotionnels et sexuels: les jeunes sportifs d’élite sont au cœur d’une véritable «course à l’armement sportif» et d’une course aux médailles. Enquête accablante et mise en lumière...

    L'animal du mois: Le sanglier

    17-07-2024

    L'animal du mois: Le sanglier

    Histoire Le sanglier. L’automne touche à sa fin, les arbres sont à présents dénudés, prêts à revêtir leur manteau d’hiver. Installé face à ce vaste horizon, je me laisse soudain surprendre...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés