Et l’Avent débuta Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • La langue française est riche de tant de mots! Le Larousse, dans sa version de poche, arme contenir 76’000 définitions. Cela ne fait pas autant de mots, mais pas loin. Des mots de tous horizons, de toutes origines, de tous âges, de toutes tailles, et quelques-uns de toute beauté. Mais qu’est-ce qu’un beau mot? Un bon mot, nous le savons, mais un beau mot… Un ami prétend que c’est la façon dont nous entendons un mot dans notre esprit qui le rend beau ou non. Sans doute a-t-il raison.

    On trouve sur une façade proche de la gare de Genève l’inscription «Et elle se fit nomade», liée à l’écrivaine voyageuse Isabelle Eberhardt. Le mot le plus beau de cette phrase est sans conteste «et». Quelle profondeur dans ce petit mot que les bons enseignants et les bons correcteurs tracent volontiers, mais qu’aucun n’oserait toucher ici. Parce qu’il y a là une vie, un passé, des choix et des conséquences, mille et une raisons, autant de tourments, qui l’ont conduite à se faire nomade. Est-il, dans Le Lac de Lamartine, quelque chose de plus grand que le premier mot du poème? «Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,/Dans la nuit éternelle emportés sans retour/Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges/Jeter l’ancre un seul jour?» Toute l’atmosphère du poème est dans cet «ainsi» inaugural qui résume à lui seul tout le poids, funeste, du destin. La nostalgie naît de ce seul mot.

    Ainsi, nous avons allumé, dimanche, une première bougie.

    Faites résonner en vous ces mots. Que vous disent-ils? Ainsi, nous avons allumé, dimanche, une première bougie. Le dire… ainsi, c’est mesurer le chemin qui nous a amenés à craquer cette première allumette. Celui que nous avons parcouru durant cette année. Celui sur lequel nous progressons dans l’histoire du Salut. Dans cet «ainsi», nous entendons le découragement ou la joie qui nous fait couver d’un regard d’espérance la flamme à laquelle nous avons donné naissance. Quatre flammes nous porteront dans cet Avent, ce temps offert pour faire, aussi, la lumière en nous. Afin de mettre toute la grâce de ces semaines dans le «et» que nous prononcerons lorsque nous dirons: «Et ce fut Noël».

    Articles en relation


    Un choeur qui rayonne

    Le chœur gospel de l’Université de Genève chantera les incontournables du gospel et de Noël au temple de Saint-Gervais e 21 décembre. Son directeur, l’aumônier Jean-Michel Perret, retrace l’histoire de cet ensemble dynamique.


    Le temps de l'Avent

    Plusieurs dizaines de feux seront allumés en Suisse romande le 28 novembre pour marquer l’entrée dans le temps de l’Avent. La préparation à Noël n’est pas une question de décorations, de repas et de cadeaux: cette période est avant tout un appel à se réveiller.


    Lui faire une place

    L’Avent, qui s’ouvre dimanche, est un temps pour nous préparer à Noël, «Dieu mêlé à notre vie, l’inaccessible, l’inconcevable glissés dans l’étroitesse de notre chair», écrit Philippe Mac Leod dans Sens et beauté (Ad Solem). Ce temps nous tourne vers celui qui vient nous rejoindre dans l’épaisseur et l’obscurité de nos vies, au coeur de nos questions et de nos joies. L’enfant de la crèche, c’est en nous qu’il vient allumer sa lumière et répandre sa chaleur pour dilater nos existences étriquées, privées d’horizon à force d’incertitudes et de doutes.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés