Les «sans» majoritaires Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Actualité

  • Pour la première fois dans l’histoire de la Suisse, les personnes sans appartenance religieuse (34%) représentent la population résidante la plus importante du pays. Devant les catholiques (32%) et les protestants (21%).

    Historique?

    Le terme n’est pas galvaudé. Selon le rapport Religions en 2022, publié le 26 janvier par l’Office fédéral de la statistique (OFS), le nombre de personnes sans appartenance religieuse – les «sans», selon la sociologie des religions (ce terme vient de l’anglo-américain «nones») – représente plus du tiers de la population en Suisse (34%). Pour la première fois, les «sans» dépassent les confessions chrétiennes historiques: les catholiques romains pèsent 32% de la population et les membres de l’Eglise nationale évangélique réformée 21%. Les autres communautés religieuses représentent 13%, soit d’autres communautés chrétiennes (6%), notamment évangéliques, et les communautés islamiques (6%).

    Progression des «sans»?

    Depuis un demi-siècle, le nombre des «sans» augmente sans discontinuer. En 1960, quand la classification apparaît, ils représentent 0,5% de la population. Dans un premier temps, leur progression est relativement lente: 1,2% en 1970, 3,9% en 1980, 7,5% en 1990. A partir de l’an 2000 (11,4%), cela s’accélère: 20,1% en 2010, 30,9% en 2020. En comparaison, les réformés s’effondrent: 48,8% en 1970, 33,9% en l’an 2000, 21% aujourd’hui. A contrario, les catholiques «résistent» mieux, leur «décrochage» religieux étant plus tardif: 46,7% en 1970, 42,3% au tournant du millénaire, 32% dorénavant.

    Quel profil?

    La proportion des «sans» est plus importante en zone urbaine (36%) qu’en région rurale (28%). A BâleVille et Neuchâtel (deux cantons protestants à l’origine), elle s’élève respectivement à 56% et 53% contre 19% à Uri et 15% en Appenzell-Rhodes Intérieures (historiquement catholiques). Cette population a un profil plus jeune – 42% des 25-34 ans contre 16% chez les plus de 75 ans – et est bien plus représentée dans les professions dites intellectuelles, d’encadrement et intermédiaires. Les hommes sont aussi plus nombreux (36%) que les femmes (31%).

    Les raisons?

    Elles sont multiples et complexes. Le mouvement de fond est celui de la sécularisation en profondeur de la Suisse, une sécularisation qui est désormais une déchristianisation. L’individualisation des comportements est favorisée par une société aux valeurs dominantes libérales-libertaires (rejet des structures traditionnelles). La question de la transmission joue un rôle. De même que les scandales entachant la réputation des Eglises. 50% des «sans» ont grandi dans le catholicisme, 40% dans le protestantisme; ils se sont détournés de leur religion parce qu’ils n’avaient pas la foi (15%), ne l’ont jamais eu (17%) ou sont en désaccord (30%) avec les options de leur communauté religieuse.

    La spiritualité?

    30% des «sans» estiment avoir une vie spirituelle. Le rejet ou la distanciation d’avec la religion ne va donc pas nécessairement de pair avec le rapport à la spiritualité. Environ un tiers des «sans» disent croire en une entité supérieure. Cela rejoint le constat global des pays européens et occidentaux: la religion y décline quand la spiritualité reste séduisante dans le cadre d’un «supermarché religieux» dominé par le développement personnel. 

    Articles en relation


    Ajoie: l’empreinte de la foi

    Le Musée de l’Hôtel-Dieu à Porrentruy (MHDP) se penche sur les traces de la religion, notamment catholique, en Ajoie du 18e siècle à nos jours. De la Fête-Dieu aux processions, les rites de la foi ont façonné toute une région. Mais qu’en reste-t-il aujourd’hui?


    La Bonne Nouvelle en chantant

    «Que Dieu bénisse vos maisons! Bonne année!» Aux Brenets (NE) le 13 janvier, les chanteurs à l’étoile ont prolongé l’Epiphanie. A l’instar des mages, ils ont porté la Bonne Nouvelle et partagé la lumière de Bethléem. Et récolté des fonds pour les enfants d’Amazonie.


    Religion: La parole aux pauvres

    Un nouveau mensuel de L’Osservatore Romano, L’Osservatore di Strada, est publié en version papier et en ligne le premier dimanche du mois et distribué lors de l’angélus près de la place Saint-Pierre. Un journal qui redonne la parole aux pauvres.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Les signes ne trompent pas

    28-05-2024

    Les signes ne trompent pas

    «Ave, ave, ave Maria», sonne à chaque heure la cloche de la basilique de l’Immaculée Conception. Dans le sanctuaire vont et viennent des Romands, des Indiens, des Croates, des Irlandais...

    Pour la centième fois à Lourdes

    28-05-2024

    Pour la centième fois à Lourdes

    Près de 1800 personnes se sont confiées à la Vierge à Lourdes (F) du 19 au 25 mai à l’occasion du 100e pèlerinage interdiocésain de Suisse romande. Malades, hospitaliers, prêtres...

    Portrait de l’Echo: Raffaela Morard-Passera

    28-05-2024

    Portrait de l’Echo: Raffaela Morard-Passera

    A Lourdes, les malades peuvent compter sur la présence bienveillante des hospitaliers et d’infirmières, ainsi que de médecins. Dont Raffaela Morard-Passera qui était présente à la Pentecôte, lors du pèlerinage...

    Energie: «Tout est problématique»

    28-05-2024

    Energie: «Tout est problématique»

    La promotion des énergies renouvelables, sur laquelle les Suisses se prononceront le 9 juin, révèle un paradoxe: décarboner ne peut se faire qu’au détriment du paysage et des oiseaux. Pour...

    Harcèlement: briser l’effet de groupe

    28-05-2024

    Harcèlement: briser l’effet de groupe

    Combattre le harcèlement et les intimidations en milieu scolaire n’a rien d’évident. Punir les auteurs ne débouche pas forcément sur une prise de conscience et peut entraîner des représailles. Lancée...

    Le centenaire du surréalisme

    28-05-2024

    Le centenaire du surréalisme

    Le MCBA fête les cent ans du surréalisme. Cette révolution artistique emmenée par André Breton défia la raison et le monde établi à grand renfort de rêve et de subversion...

    La Fête-Dieu à Savièse

    28-05-2024

    La Fête-Dieu à Savièse

    Plus qu’une fête paroissiale, c’est une institution dans la commune valaisanne de Savièse: la Fête-Dieu, célébrée cette année le 30 mai. Depuis plusieurs semaines, la population du village auquel échoit...

    Itinéraire d’un cinéaste gâté

    28-05-2024

    Itinéraire d’un cinéaste gâté

    Arte débute un cycle de six films du réalisateur, producteur et scénariste de talent Claude Lelouch. A 86 ans, l’homme aux 51 films et aux deux Oscars est une légende...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés