Jungle numérique Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • «Hier, je suis allée chez la pédiatre avec mes enfants pour un vaccin. Afin de détourner leur attention pendant la piqûre, elle m’a proposé de leur diffuser un court dessin animé. Quand elle a cliqué sur YouTube, nous avons eu droit à une minute de publicité avant que le programme ne commence.»

    En racontant cette anecdote, Nevena Dimitrova, mère de jumeaux d’un an et experte du développement de la communication chez l’enfant, ne vise pas sa pédiatre. Ni les écrans. A l’entendre, Smartphones et tablettes ne font pas problème tant qu’ils sont utilisés adéquatement. Non, si cette professeure en psychologie à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne en parle, c’est pour montrer l’ampleur du défi auquel notre société est confrontée depuis l’irruption du digital dans nos vies. En particulier avec les enfants.

    Qui parmi vous est capable de paramétrer une application?

    Car les pédiatres, à l’instar des autres professionnels de la branche, n’ont pas été formés pour affronter les difficultés générées par l’omniprésence des écrans. Les parents et les grands-parents encore moins. Qui parmi vous est capable de paramétrer une application? D’installer un bloqueur de publicités? Eh oui, ça existe! Vous n’étiez pas au courant? «Nous sommes des parents, pas des informaticiens!», disait il y a peu une maman de deux garçons de 8 et 11 ans fatiguée de devoir «gérer en plus» cet aspect de l’éducation. Un sentiment partagé par beaucoup d’autres papas et mamans... A raison!

    La vingtaine d’experts romands qui analyse l’impact de l’exposition précoce des enfants aux écrans l’a dit à l’Echo: il est injuste et irresponsable de demander aux parents d’affronter seuls «la jungle commerciale qu’est le monde numérique des enfants». Des abrutissants dessins animés Télétubbies à Tik Tok, cette application chinoise qui confronte son milliard d’utilisateurs, âgés majoritairement de moins de quinze ans, à un océan de narcissisme, à l’hypersexualisation et à des utilisateurs malveillants.

    Uber et Airbnb ont largement contribué à précariser l’emploi en abusant de l’optimisation fiscale au profit de la Silicon Valley avant que les Etats ne commencent à les mettre au pas. Combien de temps les enfants devront-ils attendre avant qu’une loi ne régule leur jungle numérique? Et, d’ici là, combien de dégâts irréversibles aura-t-elle causés?

    Articles en relation


    Billets de bus en voie de disparition

    Sera-t-on bientôt obligé d’avoir un Smartphone pour acheter un titre de transport public? Le développement de la vente numérique avance à vitesse grand V pour de nombreuses compagnies. Exemple à Morges où les transports de la région ont entamé un changement conséquent.


    Un billet pour tous

    Acheter son billet de bus en ligne au lieu de devoir préparer sa monnaie pour le distributeur ou faire la queue au guichet: un gain de temps, un progrès, pense-t-on! Les entreprises de transports publics romandes suivent la tendance: c’est le cas dans le canton de Vaud, mais pas seulement, où les transports publics de Morges-Bière-Cossonay (MBC) accélèrent le passage à la vente de billets numériques en supprimant la quasi-totalité de leurs distributeurs automatiques.


    «Les Smartphones n’ont rien de neutre»

    Pointure mondiale de la cybersécurité, docteure en informatique et professeure à l’Université de Lausanne, Solange Ghernaouti utilise son Smartphone uniquement pour téléphoner. Pour protéger sa vie privée, mais aussi parce que cette Franco-Suisse refuse d’être connectée en permanence à un monde numérique conçu pour capter constamment l’attention d’utilisateurs vus comme des produits.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Discrète lumière

    29-11-2022

    Discrète lumière

    Dans les convulsions de notre monde et les menaces qui pèsent sur lui, en ce temps qui précède Noël, une attente a commencé. Discrète. Un enfant va naître dans la...

    Un nouveau rédacteur en chef

    29-11-2022

    Un nouveau rédacteur en chef

    Il y a une année et demie, je reprenais la rédaction en chef par intérim suite au départ d’Aude Pidoux. Depuis, l’Echo Magazine a fait sa mue avec une mise...

    Violence chez les aînés

    29-11-2022

    Violence chez les aînés

    L’âge ne protège pas de la violence conjugale. Les statistiques, dans lesquelles les seniors apparaissent peu, ne reflètent que très imparfaitement la réalité, selon les spécialistes. Le passage à la...

    Francophonie: quel avenir pour le français?

    29-11-2022

    Francophonie: quel avenir pour le français?

    Le 18e Sommet de la francophonie s’est tenu en Tunise les 19 et 20 novembre. L’occasion de constater l’attachement à la langue française des pays du Sud, qui y voient...

    Des cadeaux différents

    29-11-2022

    Des cadeaux différents

    Devenir propriétaire d’un koala à des milliers de kilomètres de chez soi ou parrainer une ruche: des idées de cadeaux originales et dématérialisées qui se multiplient dans un contexte de...

    Monastère tibétain de Rikon

    29-11-2022

    Monastère tibétain de Rikon

    Cœur spirituel de la communauté tibétaine de Suisse depuis 1968, le monastère de Rikon, perché sur une colline boisée du canton de Zurich, abrite sept moines et un abbé. Visite...

    L’humour en piste

    29-11-2022

    L’humour en piste

    Alors que le Montreux Comedy Festival se développe à l’international, et particulièrement en Afrique, Bérengère Krief présente le gala La piste aux étoiles avec une constellation d’humoristes suisses et francophones...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés