La messe sur la montagne Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion
  • L’abbé d’Hauterive préside la messe en présence de nombreux pèlerins. L’abbé d’Hauterive préside la messe en présence de nombreux pèlerins. Bernard Litzler, cath.ch

    Pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, l’eucharistie a pu être célébrée à la chapelle Saint-Garin à Charmey (FR). Ces retrouvailles en altitude ont été appréciées: ils étaient une centaine à renouer avec cette coutume estivale.

    «Pra pitchi de nô»: le Kyrie en patois gruérien émane de la chapelle Saint-Garin. Sous l’alerte direction de Jean-Marc Descloux, le chœur mixte de ValChante a repris, après deux ans de pandémie, le chemin de la chapelle à double corps du Pré-de-l’Essert. Un soulagement pour la centaine de fidèles venus, ou plutôt revenus, en ce premier dimanche d’août pour la traditionnelle messe sur l’alpage au fond du vallon proche de la chartreuse de la Valsainte.

    Comme d’habitude, les moines d’Hauterive, propriétaires de la ferme des Echelettes, en contrebas de la chapelle, assurent la liturgie. Le père abbé, Marc de Pothuau, est accompagné de Frère Michel. «Saint Garin réunissait plusieurs facettes: moine de Molesmes, puis évêque de Sion, il était aussi vétérinaire, rappelle Dom Marc en introduction à la célébration. Ce qui explique qu’on l’invoque pour la protection du bétail et que les moines aient construit ici une chapelle en son honneur».

    Une centenaire

    La magnifique vue sur les Préalpes réjouit les pèlerins d’un jour, debout devant la chapelle au toit couvert de tavillons. Les Gachet, qui exploitent le domaine autour de la chapelle, ont fauché le pré pour permettre un accès plus aisé. Car il faut grimper sur le monticule qui domine la vallée. La centenaire Marie-Louise Piller de Plana y est parvenue, alerte, au bras de ses filles Maria-Christina et Isabel. Son sourire exprime sa satisfaction: un retour à Saint-Garin après deux ans d’interruption due à la Covid.

    Un couple de Villars-sur-Glâne est présent pour la première fois. «Nous sommes amis de la communauté d’Hauterive et nous venons pour le plaisir d’assister à une messe en montagne. Cela nous correspond bien. On a quelquefois assisté à la messe à la chapelle des Clés, vers le Moléson».

    Portée par les voix du chœur mixte de ValChante, la messe alterne les chants en patois – composés par Jean-Paul Rime – et en français avant de se conclure par un vibrant Signore delle cime en italien, un hymne au Seigneur des montagnes.

    Puis les tables sont dressées et les langues se délient autour de l’apéritif préparé par Marcel Gachet, fromager du Pré-de-l’Essert: «C’est un gros travail, mais ça fait plaisir de revoir tant de monde après deux ans sans rien». Sa tante, Madame Mooser née Gachet, est montée en ce jour de son 57e anniversaire de mariage. Huitième des douze enfants Gachet, elle se souvient des étés sur l’alpe avec sa famille vouée à une grande saison de travail: «Il fallait faire les foins, puis les regains. Nous n’avions pas beaucoup de loisirs, mais j’aimais bien. Malheureusement, papa est décédé subitement à 51 ans, tué par un taureau au marché-concours de Bulle».

    Histoire et confidences

    Ernest Pittet, de Riaz, plonge dans le passé de ce lieu chargé d’histoire: «Les moines d’Hauterive possédaient le domaine du Pré-de-l’Essert il y a longtemps. Ils y exploitaient même une ferme-école. Cela représentait 1000 poses. Une pose, c’était 36 ares. Tout leur a été confisqué au 19e siècle. Le domaine a bien changé, mais leur ancienne scierie a gardé le nom de la Scie, au bas du télésiège de Vounetz». Un autre couple est venu de Chamby, près de Montreux. «Nous aimons ce lieu, confient-ils. Notre fils est guide de montagne et nous sommes venus prier ici le jour où il a été opéré d’un cancer du côlon. Il va bien.» Sur l’alpage de Saint-Garin, l’après-messe offre une belle occasion de rencontre et de confidences. 

    Bernard Litzler, cath.ch

    Articles en relation


    Quand les mots de la messe changent

    Après avoir été reportée à deux reprises, la nouvelle traduction du missel sera officiellement introduite dans toutes les paroisses catholiques de Suisse romande le 27 novembre. Les changements sont mineurs, mais nécessitent l’attention des fidèles et des prêtres.


    Liturgie: La messe n’a pas fini de bouger

    Le concile Vatican II, qui s’est ouvert il y a 60 ans, est un jalon important de la messe catholique actuelle. Si la liturgie ancienne est encore célébrée de nos jours, les deux formes ne sont pas figées dans le temps. Et attirent parfois les mêmes fidèles.


    Avent: les messes rorate

    Tradition catholique de l’Avent, les messes Rorate sont célébrées avant l’aube à la lueur des bougies. Les dominicains de l’église Saint-Paul à Genève organisent pour les fidèles ces veillées «hors du temps».

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Le poids de la croix

    31-01-2023

    Le poids de la croix

    On ne peut rester indifférent à la lecture des épreuves qu’ont affrontées le skieur Théo Gmür et le militant des droits humains Germain Rukuki. Handicap et harcèlement pour le premier...

    La force de Théo Gmür

    31-01-2023

    La force de Théo Gmür

    Fin janvier, Théo Gmür est devenu vice-champion du monde de slalom géant à Espot, en Espagne. Rencontré peu avant la compétition, le triple champion paralympique de ski s’est confié sur...

    Santé: il manque toujours des organes

    31-01-2023

    Santé: il manque toujours des organes

    Neuf mois après l’acceptation par les Suisses du consentement présumé – qui ne sera pas introduit avant 2025 –, la Confédération alerte sur un nombre de dons d’organes insuffisant. Même...

    Famille: faire dormir son enfant

    31-01-2023

    Famille: faire dormir son enfant

    Bien des papas et des mamans se demandent comment aider leur petit à trouver facilement un sommeil profond. Si le tempérament joue un rôle, certains comportements peuvent y aider. La...

    Expo: Yves Klein et l’art aborigène

    31-01-2023

    Expo: Yves Klein et l’art aborigène

    Fameux pour son bleu outremer, l’artiste français Yves Klein (1928-1962) a tissé un rapport ténu mais identifiable avec l’art aborigène australien. Une découverte poétique dévoilée par la Fondation Opale, en...

    Jeunesse: JMJ en vue

    31-01-2023

    Jeunesse: JMJ en vue

    C’est reparti cette année pour les JMJ! Des jeunes du monde entier se retrouveront avec le pape François à Lisbonne du 23 juillet au 8 août sur le thème «Marie...

    Médias catholiques: n’ayez pas peur!

    31-01-2023

    Médias catholiques: n’ayez pas peur!

    «Comment se faire entendre en tant que journalistes catholiques dans le vacarme médiatique actuel?», se sont demandés les professionnels de l’information réunis à Lourdes du 25 au 27 janvier.

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés