Abus: faire face ensemble

Écrit par 
  • Publié dans A la une
  • Il y a trois ans, une plaque commémorative était installée dans une chapelle de Monthey (VS). Il y a trois ans, une plaque commémorative était installée dans une chapelle de Monthey (VS).

    Dans le cadre de la publication du Rapport concernant le projet pilote sur l’histoire des abus sexuels dans le contexte de l’Eglise catholique romaine en Suisse depuis le milieu du 20e siècle, Mari Carmen Avila, représentante de l’évêque pour la prévention des abus dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, nous a reçus pour évoquer son travail, «dans un esprit de charité et de vérité».

    Pour lire cet article dans sa totalité veuillez vous inscrire (gratuitement!)
    Déjà inscrit? Connectez-vous en haut à droite de la page ou en cliquant ici

    Articles en relation


    CES: des mesures immédiates

    L’Eglise vit un «changement culturel profond», assure la Conférence des évêques suisses (CES) qui dit assumer «la responsabilité de ce qui s’est passé». Devant la colère des victimes et le désarroi des fidèles, elle a choisi de communiquer le 20 septembre en petit comité dans une salle de l’aumônerie catholique universitaire de Zurich à l’issue de son assemblée plénière à Saint-Gall: Mgr Felix Gmür, évêque de Bâle et président de la CES, Mgr Joseph Maria Bonnemain, évêque de Coire, et Mgr Alain de Raemy, administrateur apostolique du diocèse de Lugano face à trois journalistes, un par région linguistique.


    L’Eglise veut espérer

    La compassion pour les victimes et la colère à l’endroit des coupables semblent dominer après la publication le 12 septembre du rapport sur les abus commis dans l’Eglise en Suisse (EM 37). Pour les croyants, cela ne doit toutefois pas faire oublier que c’est le Christ qui est au centre de tout.


    Quand la bande-son s’arrête

    A quoi ressembleraient nos vies si nous évoluions dans une comédie musicale? Si quelques pas de danse accompagnaient nos déplacements, si les percussions nous remettaient dans le rythme lorsque nous faiblissons, si les violons nous aidaient à verser les larmes nécessaires dans les moments de peine et si les cuivres soulignaient succès et bonnes nouvelles? Elles seraient sans doute différentes si le John Williams de La Guerre des étoiles et de Jurassic Park se chargeait de mettre en musique chacun de nos jours avec des éléments de surprise, des leitmotivs et un thème constant pour nous porter.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Et l’Avent débuta

    05-12-2023

    Et l’Avent débuta

    La langue française est riche de tant de mots! Le Larousse, dans sa version de poche, arme contenir 76’000 définitions. Cela ne fait pas autant de mots, mais pas loin...

    A vélo pour les femmes

    05-12-2023

    A vélo pour les femmes

    Il a fallu 47 jours aux Valaisannes Léna Héritier et Célia Follonier pour rejoindre Istanbul à vélo. Leur but? Voyager, relever un défi et soutenir la cause des femmes. Grâce...

    Lucie amène la lumière

    05-12-2023

    Lucie amène la lumière

    Fêtée le 13 décembre, sainte Lucie revêt une importance particulière dans un pays qui passe de nombreuses heures dans l’obscurité. Elle annonce le retour de la lumière et des jours...

    Grands-parents connectés

    05-12-2023

    Grands-parents connectés

    L’évolution technologique donne le tournis aux Suisses les plus connectés. Dans ce monde en perpétuel changement, les retraités ont de quoi se sentir perdus. Pour garder le contact avec leurs...

    Hommage à Léonard Gianadda

    05-12-2023

    Hommage à Léonard Gianadda

    L’entrepreneur et mécène valaisan est décédé dimanche 3 décembre à l’âge de 88 ans. A la tête de la Fondation Pierre Gianadda, créée en hommage à son frère tragiquement mort...

    Les clarisses s’en vont

    05-12-2023

    Les clarisses s’en vont

    Le monastère des clarisses de Jongny (VD), le dernier de Suisse avec celui de Cademario (TI), fermera ses portes le 12 janvier. Les sœurs de l’ordre de Sainte-Claire auront été...

    Apprentis mushers

    05-12-2023

    Apprentis mushers

    L’appel de la forêt de Thomas Queille propose à quatre Romands qui veulent reprendre les rênes de leur vie de devenir guides de chiens de traîneau et de se lancer...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés