Sur l’épaule du Christ Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Un grand Christ en croix a retrouvé, il y a quelque temps déjà, sa place au-dessus de l’autel de l’église de Martigny-Ville. Initiative on ne peut plus heureuse: ainsi, le fidèle élève et tourne vers le Seigneur son regard en même temps que son cœur. Un peu par hasard, ce Christ est accompagné des deux larrons. Ils ne sont ni sculptés ni gravés ni peints. Simplement l’éclairage, provenant des côtés, ajoute une ombre crucifiée à sa gauche et une autre à sa droite. Voilà déjà de quoi méditer. S’y ajoutent, sur les bras de la croix, des petites pièces vraisemblablement métalliques. Qui devaient jadis servir à maintenir l’œuvre dans les airs et qui ne semblent plus aujourd’hui nécessaires. Mais, d’en bas, on dirait des queues d’oiseaux. L’idée est saugrenue, le fait serait incongru. Pourquoi des oiseaux seraient-ils allés se percher sur la croix du Christ? Qui a vu La Passion de Mel Gibson ne peut se poser la question sans un frisson: dans le film, un corbeau vient crever l’œil du mauvais larron.

    Rien de cela ici toutefois. Ces petits bouts de métal ressemblent plutôt à des queues de passereaux. Ces petits oiseaux du bon Dieu auquel on pense lorsqu’il est dit qu’ils ne sèment ni ne moissonnent et qu’aucun d’eux ne tombe à terre si ce n’est la volonté du Père.

    Pourquoi des oiseaux seraient-ils allés se percher sur la croix du Christ?

    On se demande alors (c’est un lieu commun) ce qu’ils peuvent bien voir de ce qu’on n’oserait qualifier de perchoir. Ils voient certainement ce que voit le Christ, c’est-à-dire nous. Et, samedi dernier, ceux qui constituaient l’assemblée: de fidèles paroissiens, des personnes attirées par l’accompagnement musical de la messe et des scouts, nombreux. Chacun avec ses splendeurs, chacun avec ses misères; chacun avec ses talents, chacun avec ses pauvretés. Toutes choses qui intéressent sûrement assez peu ces oiseaux-là.

    Pas plus sans doute que le Christ. Qui ne nous scrute pas du regard perçant d’un aigle, mais pose un regard bienveillant sur tout un chacun. Sur sa croix au-dessus de l’autel de l’église de Martigny-Ville, peut-être nous invite-t-il à nous jucher nous aussi sur ses épaules pour que nous adoptions son point de vue. Et son regard.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    La guerre, tout un poème

    20-02-2024

    La guerre, tout un poème

    Quoi de plus beau qu’une guerre? Sans même parler du magnifique potentiel économique qu’elle représente – l’industrie de l’armement tourne à plein régime et l’on pourra ensuite reconstruire, car comme...

    Ukraine: les visages de la guerre

    20-02-2024

    Ukraine: les visages de la guerre

    Le 24 février 2022, Vladimir Poutine lançait l’«opération spéciale» visant à «dénazifier» l’Ukraine, guerre que les Ukrainiens nomment «l’invasion à grande échelle». Dans le Donbass, où la confrontation dure depuis...

    Le symbole d’une résistance

    20-02-2024

    Le symbole d’une résistance

    Alexeï Navalny est mort à 47 ans dans une colonie pénitentiaire du cercle arctique le 16 février. L’opposant russe le plus célèbre à Vladimir Poutine était l’icône esseulée d’une maigre...

    Valais: réécrire la Constitution

    20-02-2024

    Valais: réécrire la Constitution

    Le Valais pourrait se doter d’une nouvelle Constitution: ses citoyens se prononceront le 3 mars sur le texte élaboré par une assemblée constituante. L’exercice de réécriture de la loi fondamentale...

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    20-02-2024

    Le portrait de l’Echo: Frère Rémi-Michel Marin-Lamellet

    Il lui a fallu du temps pour trouver sa place, qui est aujourd’hui à la Villa Saint-Hyacinthe que les dominicains habitent en ville de Fribourg. A bientôt 30 ans –...

    En quête des prémices

    20-02-2024

    En quête des prémices

    La plante du mois de l'Echo

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    20-02-2024

    La Fondation Opale fête ses 5 ans

    A l’occasion de son cinquième anniversaire, la Fondation Opale, dédiée à l’art aborigène d’Australie, inaugure de nouveaux espaces et propose une exposition confrontant des œuvres d’horizons très divers.

    Le monde selon Monsieur X

    20-02-2024

    Le monde selon Monsieur X

    Entrepreneur, chef d’entreprise, milliardaire et père de onze enfants de trois mères différentes, Elon Musk est un twitteur compulsif. Pas étonnant qu’en 2022, il se soit offert son réseau social...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés