Proches aimants en ligne Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • Dans une semaine, les catholiques célébreront le début du carême par l’imposition de cendres sur le front des fidèles. Ce sera aussi le moment de mettre en pratique ses résolutions personnelles durant ce temps de pénitence s’étendant jusqu’à Pâques: rendre service à ses voisins âgés, prier le chapelet tous les jours ou encore se priver d’aliments sucrés. Parmi les intentions contemporaines, on trouve le jeûne des réseaux sociaux: l’année passée, une connaissance annonçait sur son profil Facebook qu’elle ne répondrait pas aux messages durant quarante jours. Interviewée sur les liens entre le christianisme et Internet, la sociologue des religions Isabelle Jonveaux a pu l’observer: les jeûnes de médias sont généralement plus durs à mener que les jeûnes alimentaires. Et beaucoup ont le sentiment d’être prisonniers des pratiques en ligne.

    Est-ce à dire que nous devrions renoncer aux outils numériques auxquels nous nous accrochons parfois trop? Ce serait se priver d’une fenêtre sur le monde. Le pape encourage leur utilisation, mais avec discernement. Les influenceurs chrétiens y sont de plus en plus présents. Pour ne pas perdre leur âme dans les méandres virtuels, les youtubeurs catholiques les plus en vogue recommandent à ceux qui veulent évangéliser sur les réseaux sociaux d’avoir une vie de prière. Se nourrir spirituellement afin de mieux témoigner: c’est la même intention qui habite les groupes qui mémorisent l’Evangile pour le réciter au moment opportun à une personne réceptive.

    Que ce soit dans le monde virtuel ou réel, l’important est de garder une certaine posture.

    Que ce soit dans le monde virtuel ou réel, l’important est de garder une certaine posture. Paru en 2023, le texte du Dicastère pour la communication Vers une présence totale encourage à être en ligne des «proches aimants, véritablement présents et attentifs les uns aux autres». Et à ne pas perdre de vue la rencontre réelle: «Le ‘Web social’ complète – mais ne remplace pas – une rencontre dans la chair qui prend vie à travers le corps, le cœur, les yeux, le regard et le souffle de l’autre.» Le carême peut nous aider à garder les pieds sur terre et à nous nourrir de l’essentiel pour ensuite témoigner humblement – dans la réalité ou sur les réseaux sociaux. 

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    C’est joli, un merci

    27-02-2024

    C’est joli, un merci

    C’est joli, tout de même. Marco Odermatt s’est adjugé son troisième gros globe de cristal. Pour la troisième fois, il terminera – la saison n’est pas finie – en tête...

    Cancer: mieux vivre avec la maladie

    27-02-2024

    Cancer: mieux vivre avec la maladie

    Depuis plus de cinq ans, à Genève, la fondation Otium soutient des personnes atteintes d’un cancer pendant et après la maladie. A travers les thérapies reçues, les bénéficiaires cherchent à...

    User sa vieille voiture

    27-02-2024

    User sa vieille voiture

    Changer de véhicule, est-ce vraiment écologique? Pas forcément, selon l’Office fédéral de l’environnement et selon Lucien Willemin, un conférencier neuchâtelois qui dénonce un «gaspillage automobile» motivé par l’écologie. L’achat d’occasion...

    Des magazines Junior

    27-02-2024

    Des magazines Junior

    Si la consommation de l’information passe souvent par les écrans aujourd’hui, les enfants aiment encore tenir un fascicule entre leurs mains. De nouveaux magazines jeunesse sont apparus ces dernières années...

    L'animal du mois: Le loup

    27-02-2024

    L'animal du mois: Le loup

    Histoire Le loup. Me voilà parti contrôler quelques caméras, accompagné d’un ami, pour le suivi des loups. Durant notre parcours on réalise, grâce aux images capturées par l’un des pièges photos...

    Bernadette sur scène

    27-02-2024

    Bernadette sur scène

    En représentation le 17 février à Genève, le spectacle musical à succès (250’000 spectateurs à Paris) Bernadette de Lourdes met en scène avec finesse et émotion l’histoire de la jeune...

    TV: L’ultim Rumantsch

    27-02-2024

    TV: L’ultim Rumantsch

    En Suisse, on parle quatre langues: allemand, français, italien et romanche. Une fois n’est pas coutume, la RTS diffuse une série en romanche et en suisse allemand sous-titrée en français...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

    Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


    Echo Magazine © Tous droits réservés