Ukraine: l’asile en question

Écrit par 
  • Publié dans A la une
  • La ministre de la justice Karin Keller-Sutter salue des réfugiés ukrainiens à Bâle. Cet automne, les autorités suisses ont été moins accueillantes avec les Afghans fuyant les talibans. La ministre de la justice Karin Keller-Sutter salue des réfugiés ukrainiens à Bâle. Cet automne, les autorités suisses ont été moins accueillantes avec les Afghans fuyant les talibans.

    S’ils compatissent à leurs souffrances, les exilés de guerre afghans ou syriens ne comprennent pas pourquoi les Ukrainiens bénéficient de meilleures conditions qu’eux en Suisse. Les défenseurs du droit d’asile, eux, appellent à faire de l’accueil aux Ukrainiens la norme.

    Pour lire cet article dans sa totalité veuillez vous inscrire (gratuitement!)
    Déjà inscrit? Connectez-vous en haut à droite de la page ou en cliquant ici

    Articles en relation


    Toutes les cartes

    Fin 2021, l’Echo recevait une proposition de reportage intitulée «La guerre oubliée du Donbass». Le Donbass? Avant l’invasion de la Russie, le 24 février, qui aurait pu pointer sur une carte cette région de l’est de l’Ukraine désormais au cœur de l’attention? Les combats meurtrissent pourtant depuis sept longues années l’oblast à tendance russophile de Donetsk autoproclamé république en 2014 avec l’aide du Kremlin. A l’instar de Louhansk où se trouve Severodonetsk, ville actuellement pilonnée par les forces russes.


    Interprètes: le poids des maux

    Pour accueillir et accompagner les réfugiés ukrainiens, il a fallu trouver rapidement des personnes s’exprimant aussi bien dans leur langue qu’en français. Traduire certains récits est un exercice d’autant plus difficile que la charge émotionnelle est importante.


    Pour ou contre Frontex

    Les Suisses se détermineront le 15 mai sur le développement de Frontex, l’agence chargée de veiller sur les frontières extérieures de l’Union européenne. L’augmentation de ses moyens fait moins débat que son existence même.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Un billet pour tous

    22-11-2022

    Un billet pour tous

    Acheter son billet de bus en ligne au lieu de devoir préparer sa monnaie pour le distributeur ou faire la queue au guichet: un gain de temps, un progrès, pense-t-on...

    Billets de bus en voie de disparition

    22-11-2022

    Billets de bus en voie de disparition

    Sera-t-on bientôt obligé d’avoir un Smartphone pour acheter un titre de transport public? Le développement de la vente numérique avance à vitesse grand V pour de nombreuses compagnies. Exemple à...

    Pendulaires: le raccourcie lacustre

    22-11-2022

    Pendulaires: le raccourcie lacustre

    Des milliers de frontaliers lémaniques rejoignent chaque jour leur travail par bateau. La CGN s’apprête à lancer des navires rapides et moins énergivores; le bilan carbone est positif.

    Grands-parents pour le climat

    22-11-2022

    Grands-parents pour le climat

    L’association Grands-parents pour le climat offre des formations aux seniors inquiets pour les générations futures. Objectif: leur suggérer des pistes d’action. Reportage à Meyrin le 14 novembre.

    Quand les mots de la messe changent

    22-11-2022

    Quand les mots de la messe changent

    Après avoir été reportée à deux reprises, la nouvelle traduction du missel sera officiellement introduite dans toutes les paroisses catholiques de Suisse romande le 27 novembre. Les changements sont mineurs...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés