L’art salvateur Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Edito

  • «La beauté sauvera le monde», fait dire Dostoïevski au Prince Mychkine dans L’Idiot. Une affirmation face à laquelle un autre personnage de ce roman mémorable, Hippolyte Terentiev, se demande quelle beauté serait à même d’opérer une telle salvation. En effet, laquelle?

    Si la phrase de Dostoïevski a été déclinée à toutes les sauces, elle conserve une puissance d’interpellation intacte grâce à la force religieuse du grand écrivain russe, la philosophie profonde qui l’anime. Elle se raccorde aussi à l’émotion et à la création artistique. Quand notre oreille est saisie par l’harmonie d’une mélodie ou lorsque nos yeux s’absorbent dans le silence d’une toile, ne faisons-nous pas l’expérience d’une beauté qui nous transcende?

    C’est certainement ce qui est arrivé aux jeunes gens et aux enfants qui illuminent notre dossier sur l’éducation. D’une part un orchestre lyrique qui émancipe de la terrible réalité d’une décharge paraguayenne. D’autre part Paul Klee qui éveille de petits Bernois à l’art moderne. Dans les deux cas, le langage artistique, manifesté en concertos ou en peintures, joue non seulement un rôle éducatif, mais constitue surtout un tremplin dans la vie.

    L’art: un tremplin pour la vie et une boussole de sensibilité.

    Vivre, c’est apprendre. A marcher. A bien se comporter. A dialoguer. A déchiffrer la forêt de signes contradictoires du quotidien. A s’exprimer. Plus encore, vivre revient à tracer son propre chemin dans une existence qui est parfois une vallée de larmes, réalité que Dostoïevski aurait difficilement contredit.

    Recevoir un héritage artistique et le faire vivre: quel plus beau présent face à l’épreuve de la vie? Cela permet en 2022 à de jeunes Latino-Américains comme à des Suisses même pas ados d’acquérir bien plus qu’une bouée: une boussole artistique. Cette beauté-là, si elle ne sauvera vraisemblablement pas le monde de ses turpitudes, les aidera en tout cas à être des personnes épanouies, respectueuses, sensibles. Les jésuites du Paraguay ancien et Paul Klee en auraient pleuré de joie.

    Articles en relation


    Achille Laugé à l'Hermitage

    La Fondation de l’Hermitage ose une importante rétrospective sur Achille Laugé (1861-1944). Un peintre doublement original: pour son ancrage dans le terreau occitan et sa singularité au sein du néo-impressionnisme français. Lumineusement apaisant.


    Un siècle d’art suisse

    Le Kunstmuseum de Soleure accueille la collection du Seelandais Gerhard Saner, vouée à l’art moderne et contemporain suisse. De Ferdinand Hodler à Max Bill, cet accrochage diversifié offre bien des raisons de se réjouir.


    Bâle confronte Picasso au Greco

    Le Kunstmuseum de Bâle met en perspective l’intérêt de Pablo Picasso pour Le Greco. A trois siècles de distance, les rapprochements entre ces deux maestros fonctionnent-ils? Cette savante exposition enthousiasme autant qu’elle exprime des limites.

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Et la lumière fuit

    27-09-2022

    Et la lumière fuit

    Sait-on combien de fois par jour on allume des lampes? Trop machinal pour qu’on le remarque, ce geste n’en est plus vraiment un: nous effleurons à peine des interrupteurs et...

    L’électricité: en quête d’autonomie

    27-09-2022

    L’électricité: en quête d’autonomie

    Le risque de pénurie d’électricité – dû moins à l’Ukraine qu’à la hausse de la consommation et à une transition énergétique compliquée – met en avant les limites de la...

    Famille: «Au-devant d’un tsunami social»

    27-09-2022

    Famille: «Au-devant d’un tsunami social»

    Déjà fragilisées par la pandémie, les familles de la classe moyenne inférieure voient leur équilibre financier menacé par la hausse des prix. Les Centres sociaux protestants (CSP) romands appellent à...

    Achille Laugé à l'Hermitage

    27-09-2022

    Achille Laugé à l'Hermitage

    La Fondation de l’Hermitage ose une importante rétrospective sur Achille Laugé (1861-1944). Un peintre doublement original: pour son ancrage dans le terreau occitan et sa singularité au sein du néo-impressionnisme...

    Festyv’louange à Yverdon

    27-09-2022

    Festyv’louange à Yverdon

    Invité à se produire à Festyv’louange, qui se déroule du 23 au 30 septembre à Yverdon-les-Bains, Sébastien Corn allie depuis 16 ans musique et ministère pastoral. L’évangélique porte avec enthousiasme...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés