Sculptures bibliques Spécial

Écrit par 
  • Publié dans Religion
  • Alexandra Kock sculpte l’argile depuis quatre ans. Alexandra Kock sculpte l’argile depuis quatre ans.

    «Le cœur s’exprime directement, les mains font ce qu’il veut»: l’oraison et la prière inspirent à Alexandra Kock des figures bibliques qu’elle sculpte dans l’argile. Pour exprimer un mystère et un appel à la vie à travers saints, anges, apôtres et prophètes.

    Jonas surgit de la baleine, le bras tendu et le regard tourné vers le ciel, la main droite prenant appui sur la bouche de l’animal. Dans la Bible, le cétacé rejette le prophète sur terre (Jon 2, 11). Alexandra Kock en a fait une «préfiguration du Christ. Il jaillit comme un ressuscité. Et Jésus avait dit à la foule qu’elle n’aurait de signe que celui de Jonas» (Lc 11, 29).

    Les représentations de l’artiste, architecte paysagiste de formation, s’écartent des canons. Son Samson porte des cornes rappelant le bélier du sacrifice d’Isaac et l’agneau qui enlève les péchés du monde; son ange Gabriel et sa Vierge se touchent lors de l’Annonciation: «Il y a une intimité entre Marie et l’envoyé de Dieu parce qu’il y a une intimité entre Marie et Dieu».

    Talent à faire fructifier

    36A EM25Comme Jonas, toutes ces sculptures sont nées d’un jaillissement. «Elles viennent de la méditation de la Parole de Dieu. Je vois les messages que nous transmettent les personnages sur la vie en plénitude que nous sommes appelés à vivre», explique Alexandra Kock. La lecture de la Bible l’accompagne depuis sa conversion lors des Journées mondiales de la jeunesse à Rome en 2000. Avant, elle ne connaissait pas Dieu; depuis, elle a fait une licence en théologie pour assouvir sa soif de connaissances et de sa Parole: «Elle est vivante, elle me parle maintenant».

    Son rapport à la sculpture procède d’un même mouvement. «C’est un don que j’ai découvert à Paris dans l’atelier d’une amie artiste, raconte-t-elle. Son mari m’avait proposé de réaliser un personnage de la crèche. J’ai fait un roi mage et les gens s’extasiaient devant lui.» De retour en Suisse, elle achète de l’argile et constate que les formes jaillissent de son cœur sans qu’elle ne suive une formation: «Je pense que c’est vraiment un don».

    «J’aimerais le mettre à disposition des hommes pour qu’ils découvrent l’amour de Dieu. On pourrait faire de la catéchèse ou de l’exégèse biblique à partir de ces figures». Elle les a exposées dernièrement dans sa commune de Coppet (VD) et les visiteurs ont été touchés par ses personnages, les reconnaissant malgré l’absence des symboles habituels. «Je les fais tels que je les sens dans mon cœur.»

    Se connecter

    A lire dans l'Echo de cette semaine

    Les scouts et un général

    02-08-2022

    Les scouts et un général

    C’est presque un monde à part, une zone préservée des absurdités du monde et du temps. Rien ne semble plus simple et plus agréable que la vie à l’intérieur d’un...

    Le rassemblement scout en Valais

    02-08-2022

    Le rassemblement scout en Valais

    L’ancien aérodrome militaire d’Ulrichen (VS) n’a jamais été aussi vivant. On se tape dans la main, on chante, on joue, on part en mission: depuis le 23 juillet et jusqu’au...

    Sur les pas de héros légendaires

    02-08-2022

    Sur les pas de héros légendaires

    En 1991, les cantons ont offert à la population un sentier balisé autour du lac des Quatre-Cantons rythmé par des pierres rappelant chronologiquement leur entrée dans la Confédération: la Voie...

    Le marketing écologique

    02-08-2022

    Le marketing écologique

    Vélos électriques, Smartphones éthiques, œufs bio et voyages à l’étranger respectueux de l’environnement: les achats écoresponsables sont à la mode! Mais entre la profusion de labels plus ou moins verts...

    «La Bible imprègne la littérature romande»

    02-08-2022

    «La Bible imprègne la littérature romande»

    Jusqu’aux années 1970, les écrivains de Suisse romande, protestants notamment, sont profondément marqués par la culture biblique. La Genevoise Sylviane Dupuis éclaire comment Ramuz, Chessez, Chappaz et tant d’autres s’inspirent...

     

    Essayez l'Echo sans compromis


    Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

    En savoir plus

     

    NEWSLETTER

    Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!





    Echo Magazine © Tous droits réservés