Entre ici et ailleurs

Prague a la Moldau et Vienne a le Danube, Fribourg a la Sarine tandis que Berne a l’Aar, et Sion chante cette «vallée où le Rhône a son cours»: il n’est pas de ville honnête qui ne soit bâtie à proximité d’un cours d’eau, voie de communication ou rempart naturel. Nos fleuves et rivières, amis inamicaux lorsqu’ils débordent, font partie de notre histoire et de nos paysages et, plus que cela, reflètent les interrogations de notre temps, écologiques notamment. Longtemps corsetés dans leurs digues, ils tendent aujourd’hui à retrouver un cours plus naturel et leur force, productrice d’énergie, suscite l’intérêt comme, en cette saison, leurs chutes, gorges et méandres, plus rafraîchissants que nos places trop peu ombragées.

Tourisme: les vias ferrata

On compte une cinquantaine de vias ferratas en Suisse et toujours plus d’adeptes de cette activité physique accessible aux enfants selon le degré de difficulté. Ces voies tracées dans la roche offrent des points de vue époustouflants, mais la sécurité ne doit pas être négligée.

Dieu rencontré dans la fragilité

Anne Charmillot a prononcé ses vœux le 19 mars à l’âge de 40 ans, vingt ans après avoir ressenti un premier appel. Elle est passée par l’épreuve d’un burn out avant de sentir émerger un oui qui l’a menée chez les Sœurs de Saint-Maurice.

Mémoires vivantes

Nous sommes vite remplacés, parfois aussi vite oubliés. Nous recevons tous, tôt ou tard, cette leçon d’humilité dans notre vie professionnelle, associative ou même affective. Cela ne remet pas forcément en question nos mérites. Simplement, comme le chantait Brassens à propos de Margot et de son chat, le temps passe sur les mémoires.

Le blé et le maïs sous l’eau

Jusqu’alors en baisse, le prix du blé a augmenté sitôt qu’une explosion a partiellement détruit le barrage de Kakhovka, dans le sud de l’Ukraine, dans la nuit du 5 au 6 juin. En dehors de l’escalade qu’il fait craindre, cet acte de guerre détruit des terres fertiles.

Tous responsables

La question de l’égalité est parfois tout ce qu’elle ne devrait pas être: politique et idéologique. Cela dit en partie pourquoi, après cinq ans de grèves et de violet, les femmes ne semblent pas avoir gagné beaucoup plus qu’une date à réserver dans le calendrier. En dépit de revendications non seulement légitimes, mais justes: la fin des violences, une meilleure répartition des rôles et, à travail égal, salaire égal.

Loi sur le climat

Les Suisses voteront le 18 juin sur la loi sur le climat qui répond aux inquiétudes de l’initiative pour les glaciers. Un nom qui fait mouche: l’attachement aux glaciers est grand, par exemple à Trient (VS). L’étendue de glace y a diminué de 61 mètres entre 2021 et 2022.

Perdons les raisons!

Faut-il sauver la planète pour nos enfants et nos petits-enfants? Ainsi posée, la question peut paraître saugrenue tant la réponse – il ne semble pas que plusieurs soient possibles – est évidente: bien sûr que non. Les gypaètes se suffisent à eux-mêmes, comme ce qu’il reste des glaciers, et les fleurs sauvages, et les poissons des lacs et des rivières, et les renards et les chamois. La nature mérite le respect et la considération par ce qu’elle est et parce qu’elle est; la raison pour laquelle la planète doit être sauvée, c’est la planète elle-même.

ChatGPT et l’école

Le lancement de ChatGPT, un instrument capable de rédiger des textes en compilant des données, a marqué l’an dernier un tournant dans le développement de l’intelligence artificielle. Son évolution rapide a pris tout le monde au dépourvu – y compris les écoles.

Le bonheur de Frankenstein

On peut imaginer Frankenstein heureux. Une meilleure fin à l’histoire du monstre fait de bouts d’hommes ne dépendait que du bon vouloir de son créateur, le docteur Frankenstein. Dans le processus de création, le plus effrayant est rarement la créature… C’est ce qui peut nous inquiéter avec l’intelligence artificielle (IA). Quelles sont les réelles intentions des développeurs de ChatGPT et autres générateurs de contenus? Ils ne sont sans doute pas de preux et blancs chevaliers au service de l’humanité. Leurs motivations sont au mieux purement scientifiques – ce qui n’est pas forcément rassurant –, mais surtout commerciales. Ou plus inquiétantes encore, ces instruments étant de nature à orienter notre vision du monde en travaillant sur un corpus de données présélectionnées. Cela ne va pas sans biais.

Se connecter

A lire dans l'Echo de cette semaine

C’est joli, un merci

27-02-2024

C’est joli, un merci

C’est joli, tout de même. Marco Odermatt s’est adjugé son troisième gros globe de cristal. Pour la troisième fois, il terminera – la saison n’est pas finie – en tête...

Cancer: mieux vivre avec la maladie

27-02-2024

Cancer: mieux vivre avec la maladie

Depuis plus de cinq ans, à Genève, la fondation Otium soutient des personnes atteintes d’un cancer pendant et après la maladie. A travers les thérapies reçues, les bénéficiaires cherchent à...

User sa vieille voiture

27-02-2024

User sa vieille voiture

Changer de véhicule, est-ce vraiment écologique? Pas forcément, selon l’Office fédéral de l’environnement et selon Lucien Willemin, un conférencier neuchâtelois qui dénonce un «gaspillage automobile» motivé par l’écologie. L’achat d’occasion...

Des magazines Junior

27-02-2024

Des magazines Junior

Si la consommation de l’information passe souvent par les écrans aujourd’hui, les enfants aiment encore tenir un fascicule entre leurs mains. De nouveaux magazines jeunesse sont apparus ces dernières années...

L'animal du mois: Le loup

27-02-2024

L'animal du mois: Le loup

Histoire Le loup. Me voilà parti contrôler quelques caméras, accompagné d’un ami, pour le suivi des loups. Durant notre parcours on réalise, grâce aux images capturées par l’un des pièges photos...

Bernadette sur scène

27-02-2024

Bernadette sur scène

En représentation le 17 février à Genève, le spectacle musical à succès (250’000 spectateurs à Paris) Bernadette de Lourdes met en scène avec finesse et émotion l’histoire de la jeune...

TV: L’ultim Rumantsch

27-02-2024

TV: L’ultim Rumantsch

En Suisse, on parle quatre langues: allemand, français, italien et romanche. Une fois n’est pas coutume, la RTS diffuse une série en romanche et en suisse allemand sous-titrée en français...

 

Essayez l'Echo sans compromis


Recevez l'Echo à domicile GRATUITEMENT pendant 1 mois

En savoir plus

 

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos contenus et promotions en exclusivité!

Je déclare avoir pris connaissance de la politique de confidentialité 


Echo Magazine © Tous droits réservés